Skip to Content

Domaine hospitalier

Faits et chiffres sur l’utilisation des antibiotiques dans le domaine hospitalier en Suisse.

Utilisation d’antibiotiques en Suisse au cours des 10 dernières années

L’utilisation globale des antibiotiques pour utilisation systémique (groupe ATC J01) en milieu hospitalier s’élève en 2018 en Suisse à 53.1 DDD par 100 journées d’hospitalisation ou 1.6 DDD par 1000 habitants par jour.  En comparaison avec cela, la consommation globale en Europe (ESAC-Net) s’élève en 2018 à 1.8 DDD par 1000 habitants par jour (extrêmes: 0.8 – 2.5). [1]. La consommation d’antibiotiques en milieu hospitalier en Suisse a été relativement stable au cours des dernières années. On observe peu de différence de consommation d’antibiotiques entre les régions linguistiques, avec une consommation légèrement plus faible en Suisse italienne, ce qui peut être expliqué du fait que la Suisse italienne ne possède pas de centre universitaire.

L’OMS a développé un système de classification pour les antibiotiques dans lequel ils sont classés en 3 catégories (Access, Watch und Reserve) afin d’optimiser la prescription des antibiotiques. Les antibiotiques de la catégorie Access devraient être utilisés de préférence, puisqu’ils sont efficaces et qu’ils contribuent dans une moindre mesure au développement des résistances en comparaison avec d’autres antibiotiques. Dans la catégorie Watch, on trouve des antibiotiques qui sont indiqués seulement pour un nombre limité d’infections, pendant que les antibiotiques du groupe Reserve devraient être prescrits qu’en dernière intention.

Dans les hôpitaux suisses, la consommation des antibiotiques du groupe Access est restée stable ces dernières années, pendant que la consommation des antibiotiques du groupe Watch a légèrement reculée. Les antibiotiques du groupe Reserve ont été prudemment prescrits, malgré cela, leur consommation n’a cessé d’augmenter au cours des dix dernières années.

Le graphique interactif.montre la consommation totale d’antibiotiques dans le secteur hospitalier en Suisse en DDD/100 journées d’hospitalisation ou en DDD/100 admissions. En sélectionnant le groupe AWaRe, vous pouvez voir les données de consommation d’un groupe AWaRe spécifique pour chaque région linguistique

Link/Littérature:

Close

Les hôpitaux de plus grande taille ont une consommation d’antibiotiques plus élevée du fait de leurs patients souffrant de pathologies plus complexes.

Une classification en hôpitaux de petite taille (jusqu’à 200 lits), de taille moyenne (200 – 500 lits) et de grande taille (plus de 500 lits) montre qu’en 2018, il y a des différences de consommation importante à l’intérieur d’une même catégorie de taille. Les hôpitaux de grande taille, avec des patients souffrant de pathologies plus complexes, utilisent en moyenne plus d’antibiotiques que les hôpitaux de petite et moyenne taille.

Le graphique interactif montre la répartition de la consommation d’antibiotiques par hôpital en DDD par par 100 journées d’hospitalisation ou par DDD par 100 admissions.  Le menu déroulant permet d’afficher la répartition de la consommation d’antibiotiques par taille d’hôpital ou même par région linguistique.

 

Close

Les pénicillines en association avec un inhibiteur de la bêta-lactamase sont les antibiotiques les plus fréquemment prescrits dans les hôpitaux suisses.

Avec près d’un tiers de tous les antibiotiques utilisés dans les hôpitaux suisses, les pénicillines en association avec un inhibiteur de la bêta-lactamase (ATC=J01CR), en particulier l’acide amoxicilline-clavulanique, sont les antibiotiques les plus couramment utilisés. De même, les céphalosporines (ATC= J01DB-DE), en particulier la céfuroxime et la céftriaxone, sont largement utilisées. La plupart des groupes d’antibiotiques affichent une tendance de consommation stable ou légèrement croissante, la consommation de fluoroquinolones a diminué de manière significative ces dernières années.

Le graphique montre la consommation effective des différents groupes d’antibiotiques en DDD/100 journées d’hospitalisation ou en DDD/100 admissions au cours des dix dernières années, ainsi que la répartition en pourcentage de l’année sélectionnée.

Close

Back to top