Skip to Content

Escherichia coli

by anresis

Autant la résistance aux quinolones qu’à celle aux céphalosporines de 3ème et 4ème génération est en augmentation depuis plus de 10 ans.

Les Escherichia coli appartiennent aux germes les plus fréquents, autant en ambulatoire que dans le milieu hospitalier. Ils colonisent la flore intestinale normale de l’Homme et conduisent par ex. à des infections urinaires, des pyélonéphrites et des septicémies.

La résistance aux quinolones a augmenté de 10.6% en 2004 à 20.5% en 2015. Les taux d’ E. coli résistants aux quinolones sont néanmoins restés constants au cours des quatre dernières années. La consommation de quinolones est une cause importante de l’augmentation des résistances aux quinolones chez E. coli . Les quinolones devraient alors être prescrites de façon exceptionnelle pour le traitement des infections urinaires non compliquées.

La résistance aux 3ème et 4ème génération a augmenté en continu de 0.9% en 2004 à 11.4% en 2019. L’augmentation a eu lieu en ambulatoire et en milieu hospitalier pratiquement en parallèle. Les E. coli résistant aux céphalosporines de 3ème et 4ème génération ont été identifiés dans différents environnements, comme par exemple aux retours de voyage, chez les animaux ou les eaux.

  • Posted in
  • Commentaires fermés sur Escherichia coli
Back to top